Sun trip , le monde à vélo solaire !
Blog de l’organisation

D29 – Le doyen porté disparu !

11.05.2024 - The Sun Trip
The Sun Trip The Sun Trip

JOUR 30 <-> JOUR 28


Des météos différentes sur les routes du Sun Trip ces derniers jours. En Espagne les deux équipes en route pour l’arrivée ont plutôt retrouvé un bon soleil, même si le vent et parfois contraire.

Les allemands, solides 3ème de la course, nous envoie cette vidéo pour donner des nouvelles de leur vélo.

Géry & Baudouin, valeureux 4ème de la course, ont encore connu de nombreux problèmes techniques aujourd’hui. Mais ils avancent et nous envoient cette vidéo de la belle nature de la Mancha, à l’Est de Madrid, dans le centre de l’Espagne.

Au Maroc c’est une toute autre histoire, les nuages sont quasiment partout sur le parcours, avec même de la pluie pour Vivien Dettwiler, qui a fait une petite journée aujourd’hui.

Dans la partie désertique, pas de pluie mais un grand nuage persistant, chargé de sable, qui vient nettement ralentir nos trois participants engagés dans la traversée jusqu’à Zagora : Herman Segers, Vincent Lauga et Jean-Louis Mérelle. Cette vidéo envoyée par Vincent nous montre bien la situation. Les paysages sont ternes et la recharge solaire quasi nulle !

Cette situation difficile nous amène à l’actualité principale du jour, qui concerne notre doyen, Jean-Louis Mérelle. Une actualité dont le titre sera « Jean-Louis et le long puit ». 

En fin de journée, l’organisation est alertée par la famille de Jean-Louis. Ils n’ont aucune nouvelle et son point GPS est bloqué au même endroit depuis 3 heures, au milieu d’une ligne droite désertique. Le portable de Jean-Louis est alors coupé. Impossible de savoir le pourquoi de cet arrêt soudain, dans une zone désertique où, a priori, rien n’invite à une pause.

Vers 19h l’équipe d’organisation se met à la recherche d’une solution. L’idée est d’abord d’essayer de joindre la gendarmerie la plus proche, pour savoir s’ils ont eu l’information d’un incident sur la route entre Foum Zguid et Zagora, où notre doyen est porté disparu. Le temps de chercher le meilleur contact, Paul Bermejo, basé à Agadir, a l’idée de contacter Jean-Marie Azaîs, un cycliste solaire bien connu du Sun Trip, qui évolue en ce moment au Maroc, en marge de l’aventure. Il avait été quelques jours avec nos participants, dans le nord du Maroc, et ce soir il était à Zagora, où il aurait pu croiser Jean-Louis. En quelques minutes il trouve une voiture et se rend avec un guide à la recherche de Jean-Louis, une centaine de kilomètre plus à l’Ouest !

Entre temps, Vincent Lauga arrive à Foum Zguid. Il se pose dans un camping, situé à 300 mètres de la gendarmerie du secteur. Il est ainsi en mesure de nous donner le meilleur numéro a appelé ! C’est l’esprit du Sun Trip qu’on aime ! Vers 21h heure locale (22h en France), Jean-Marie Azaïs arrive sur le site du dernier pointage de la balise de Jean-Louis Mérelle. Mais il ne voit rien. La nuit s’installe et le doyen est introuvable, comme évaporé dans la nature. De l’autre côté, Youssef El Haouass de l’équipe du Sun Trip, basé à Tanger, discute au téléphone avec la gendarmerie locale. A priori personne n’est au courant d’un accident. Jean-Marie Azaïs poursuit son enquête sur le terrain, questionne quelques personnes dans le village le plus proche, mais rien. A 22h30 heure française Jean-Marie pense stopper ses recherches et la gendarmerie de Foum Zguid s’apprête elle a envoyer une équipe sur place ! Puis finalement, en dernière minute Jean-Marie tient une piste : « Jean-Louis serait avec des nomades, un peu plus loin que le point de sa balise « . Le « téléphone arabe » a fonctionné ! A 22h50 le doyen est bel est bien retrouvé et Paul Bermejo a un échange téléphonique avec lui.

Il était avec des nomades et dormait paisiblement dans sa tente… Son téléphone était coupé. Contrairement aux consignes de l’organisation, il n’avait pas pris de carte SIM marocaine, l’extension de son abonnement français était épuisé et il n’avait pas pu informer qu’il allait s’arrêter dès le milieu d’après-midi, après seulement 50 km de route, batterie vidée du fait du manque de soleil. Son erreur a mis en alerte sa famille et un grand nombre de personne au Maroc. L’histoire se termine bien, mais c’est un bel exemple de ce qui arrive quand on se suit pas les règles indiquées par l’organisation…

Voilà les images qui vont avec le récit du matin sur Jean-Louis Mérelle ! « Jai passé deux journées hors du temps, difficiles mais formidables, avec beaucoup de rencontres avec les Touaregs » ! Le doyen confirme qu’il a du s’arrêter vers 15h30, à cause du vent et de batteries vides. Mais il n’a jamais été vraiment seul et la gendarmerie royale (alertée par l’organisation suite aux inquiétudes de sa famille) a veillé sur lui dans la nuit et encore ce matin ! Toute l’histoire sur son blog : polarsteps.com/JeanLouisMerelle/10396185-suntrip-2024

Ce matin Jean-Marie Azaïs nous envoie cette vidéo du guide Mohamed Bammour, qui a aidé à retrouver Jean-Louis, à coté du « long puit ». C’est savoureux, c’est « made in Sun Trip » 🙂


Au Maroc enfin, on dit un immense bravo à Michael et Jiri, qui ont atteint Taroudant aujourd’hui, accueillis par Paul Bermejo (toujours lui). On attend demain pour vous donner plus d’informations sur la suite de leur aventure. Ils vont a priori remonter vers le Nord sans suivre tout l’itinéraire Sun Trip, la situation est pour le moment « un peu confuse », comme aime à dire notre ami Michael Polak.


Pas d’évolution à noter pour le classement de la course.

Les autres images du jour


JOUR 30 <-> JOUR 28


Ça vous a plu ? Partagez l'aventure du Sun Trip
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre notre actualité.
Copyright - 2024
The Sun Trip utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).